venez sans autre précaution

par Clara Citron

01.


Et si je commençais en disant que je suis de sexe F.
Et notamment une fille, épouse, et mère de. Est ce important pour la suite?
Sans doute.
Et si je vous disais, que d’ici quelques instants, de minuscules tétons violets sortiraient de votre cul terre pour submerger la population d’amour lacté, vous me croiriez tout autant ?
Où s’achève la fiction quand, en tant qu’artiste, nous sommes sensés sortir nos tripes et rien que notre grave vérité ? Où est passé notre second degré face à ces sérieux sujets ?

02.


Contiens-moi.
Il y en aura pour tout le monde.
Et toi tu appartiens à quoi ? De quel monde es-tu le centre ? Es tu énervée, hystérique ? En as-tu quelque chose à taper ? Veux-tu taper ? Juges-tu ?
À quelle entité veux tu appartenir ? Peux-tu être ceci et cela en même temps ? Peux-tu parler de sexe sans avoir de libido ? Peux-tu être féministe et pour la galanterie ? Peux-tu être mère sans le vouloir ? Ne pas le vouloir ?

Finalement :
Dois-tu ? Peux-tu ? Veux-tu ?

Avec chaque étape de la vie se construit un rôle social : enfant, fille, garçon, adolescent, homme, femme, célibataire ou en couple, en trouple, mari, épouse, cocu, parents, ménauposée, grabataire...
Mes pièces forment des chroniques dans lesquelles, tel un cadavre exquis, chaque fragment devient protagoniste,
Une romance se noue, un conflit éclate.
L’absurde arrive.

03.


Les engorgements et le pasteurisé.
Les corps, instants et matières se chevauchent. Le vide, le plein.
Impression d’un petit salé sur bâche maculée.
Résidu d’acrylique séché sur miroir grossissant.
Pâte molle dégoulinant d’un dur pan de mur.

Les couleurs et la douleur.
Sortie tube, brute. Mélanges incertains. Le rose interdit, PQ-SNCF. Le vert poubelle-broccoli. Le blue balls. Le jaune caca nouveau né. Le rouge écroué. Le blanc cassé vert d’eau écrémé.

Matériaux modestes pour propos vulgaires.
La bâche est celle qui se souvient des traces à jeter.
Le tipp-ex est adolescent, il veut mettre sous le tapis, mais ne fait que révéler.
Le scotch tente d’associer les contradictions.
La craie grasse est noire, baveuse grassouillette et lucide.
L’acrylique est plastique, liquide et sexuelle.
Le plâtre est ce qui construit et s’effrite.
La pâte à modeler est ce qu’on connait mais qui ne restera pas.
Le papier de verre est l’essence de la violence.

04.


Tout peut tomber.
Rien n’a de valeur.
Tout coule sur les prétextes.